Vos questions sont entre de bonnes mains

Phytothérapie et migraine

Partager
Envoyer par email
Tas de gelules dans main de femme

Outre les médicaments utilisés pour le traitement de la crise ou le traitement de fond, les plantes peuvent parfois aider les migraineux à réduire la fréquence des crises et à se relaxer.

Les autres techniques aidant à se détendre sont : l'acupuncture, les massages et la relaxation, l'homéopathie, le biofeedback.

Principe de la phytothérapie

La phytothérapie et l'aromathérapie consistent à utiliser des extraits de plantes ou des huiles essentielles pour atténuer certains symptômes. Ces méthodes thérapeutiques font appel à l'action des plantes médicinales.

Phytothérapie anti-migraineuse

Dans le cas de la migraine, les plantes peuvent être utiles à des fins calmantes, relaxantes ou anti-inflammatoires.

Voici quelques exemples de plantes utilisées contre la migraine :

  • Le café ;
  • La lavande ;
  • La menthe poivrée (infusion ou huile essentielle sur les tempes) ;
  • La camomille romaine ;
  • Le chrysanthème Parthenium (propriétés anti-inflammatoires) à prendre en tisane au moment de la crise ou en traitement de fond ;
  • La partenelle.

Prix de la phytothérapie

Ces plantes peuvent être consommées en gélules ou en tisane.

Le coût est très variable, mais est d'environ 20€ pour une centaine de gélules.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
sylvie voullemier

expert relation corps / mental | cours à domicile - marseille

Expert

marie-dominique santoni

naturopathe et massages de relaxation

Expert

stéphane roux

aide au changement par l' hypnose ericksonienne

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.