Vos questions sont entre de bonnes mains

Les causes de la migraine

Partager
Envoyer par email
Homme se tient la tete

Pendant longtemps, les causes de la migraine sont restées un mystère complet.

Aujourd'hui, les chercheurs comprennent mieux les causes responsables de ces maux de tête violents, mais beaucoup de questions restent encore en suspens.

Le mécanisme de la migraine

La migraine est une sorte « d'orage » dû à deux phénomènes entremêlés :

  • Une activation anormale des nerfs du visage et du crâne.
  • Une dilatation et une inflammation des vaisseaux sanguins qui entourent le cerveau.

Lorsque la migraine est précédée par une aura (voir migraine avec aura), un épisode de vasoconstriction (contraction des vaisseaux sanguins du crâne) précède la phase de dilatation. C'est cette vasoconstriction qui est la cause de troubles visuels de l'aura.

On pense que l'activation anormale de certains nerfs du visage et du crâne (dont le nerf trijumeau) joue un rôle dans le processus de vasodilatation et d'inflammation responsable de la douleur. La migraine aurait donc une origine neurologique et vasculaire.

Les causes génétiques de la migraine

La migraine a également une origine génétique, c'est-à-dire que certaines personnes sont plus susceptibles de développer la maladie que d'autres. Environ 70% des migraines seraient ainsi associées à un terrain familial.

C'est ce qui explique qu'il existe des familles de migraineux : le risque d'avoir un enfant migraineux lorsque les deux parents souffrent de migraine atteint 60%! Et les parents les plus directs des personnes migraineuses ont trois à quatre fois plus de risques de souffrir de la maladie.

Migraine : les facteurs déclenchants

S'il existe une prédisposition génétique, il y a également des facteurs qui sont connus pour déclencher les crises. Ces facteurs ne sont toutefois pas la cause de la migraine.

Les aliments

Chez certaines personnes, l'alimentation joue un rôle dans le déclenchement des crises :

  • Le fait de ne pas avoir assez mangé ou d'avoir sauté un repas peut déclencher une crise.
  • Certains aliments « donnent » la migraine : l'alcool et le vin rouge principalement, mais aussi le chocolat, le fromage, le café...Cela est très variable d'une personne à l'autre.

Dans certains cas, le café peut au contraire soulager les maux de tête.

Les facteurs climatiques

Chez certains migraineux, la météo peut aussi être un facteur déclenchant ! Ainsi, un temps orageux, lourd, trop chaud, ou un changement brutal de la pression atmosphérique peut suffire à provoquer une crise. Une luminosité trop forte est aussi source de migraine chez certaines personnes.

Les facteurs psychologiques

Les facteurs psychologiques jouent aussi un rôle très important. Le stress, les situations de conflit, les chocs émotionnels ou les symptômes dépressifs aggravent la migraine.

Curieusement, les crises peuvent aussi survenir lors des premiers jours de vacances, lorsqu'on commence à décompresser ou pendant le week-end.

La fatigue et le manque de sommeil

La fatigue est souvent mise en cause. De même, la perturbation des rythmes de sommeil (dormir trop peu ou au contraire faire une grasse matinée quand on n'en a pas l'habitude) peuvent contribuer à déclencher une migraine. Ainsi, certaines personnes souffrent de migraines du week-end ou de vacances, liées à un « excès » subit de sommeil.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
salim djelouat

pr. en bioclinique et auteur scientifique

Expert

arnaud venturini

chiropracteur

Nouvel expert

fabienne christophe

praticienne en shiatsu | vers mon bien-être

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.